wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Liv-ex s'attend à de nouvelles baisses de prix

Liv-ex
Image header

La hausse des prix du bourgogne sur le marché secondaire, qui a duré près de 20 ans, a pris fin en octobre 2022. Comme la plateforme mondiale de négoce de vin London International Vintners Exchange (Liv-ex) l'a publié dans un rapport récent, son indice Liv-ex Burgundy 150 a chuté de 17,4 % depuis cette date. C'est nettement plus que l'indice Liv-ex Fine Wine 100, qui reflète les vins de qualité supérieure les plus négociés au monde. Même en comparaison avec d'autres formes de placement de capitaux, l'indice Liv-ex Burgundy 150 a nettement perdu de son attrait depuis octobre 2022 (voir illustration).

Après la très petite récolte de 2021, due aux conditions météorologiques, qui a entraîné des hausses de prix, 2022 a apporté de bonnes qualités en quantité suffisante. Pour la première fois depuis dix ans, les rendements moyens de plus de 40 hectolitres par hectare ont été atteints. De plus, les nuits fraîches ont préservé l'acidité des raisins, ce qui a permis d'obtenir des vins de grande qualité.

Malgré cela, les prix ont baissé sur le marché secondaire. Selon Liv-ex, la campagne bourguignonne en primeur 2021 a peut-être "fait déborder le vase". Le fait que la plupart des vins aient été vendus malgré leurs prix élevés ne serait pas tant dû à l'augmentation de la demande qu'aux faibles quantités disponibles. Alors que la Bourgogne était encore la région qui connaissait la plus forte croissance sur le marché secondaire en 2022, la valeur commerciale des vins de Bourgogne a chuté de près de 32 pour cent en 2023. Les volumes échangés ont chuté de 31 pour cent entre leur pic de mars 2023 et décembre 2023. Des différences significatives ont été observées entre les grands crus et les vins issus des appellations Village: Les quantités de grands crus ont également baissé de 32 pour cent par rapport à 2022, celles des vins de village de 15 pour cent seulement. La popularité croissante des vins de villages se reflète également dans une comparaison à plus long terme: au cours des sept dernières années, la quantité négociée de grands crus a augmenté de 33 pour cent et leur valeur commerciale de 124 pour cent. Sur la même période, les villages ont progressé de 23 pour cent en volume et de 222 pour cent en valeur.

"Le rapport entre les enchérisseurs et l'offre est le plus faible en Bourgogne parmi les principales régions sur le marché secondaire", écrivent les analystes de Liv-ex dans leur rapport. Cela indique une aversion au risque accrue - et est un signe que la correction des prix en cours va se poursuivre, surtout en raison des incertitudes économiques et politiques.

(al / source: Liv-ex)

En savoir plus sur le sujet:

dernières news Voir tout

Dernières

Voir tout
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS