wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

En 2006, Hilarius Pütz a reçu un diagnostic de cancer. Il a alors vendu ses vignobles de la Moselle et est parti en Géorgie comme conseiller en vin. Il y vit encore aujourd'hui. Raffaella Usai l'a rencontré à Tbilissi et a parlé avec lui de sa deuxième chance et du potentiel des vins géorgiens.

Monsieur Pütz, pourquoi avez-vous émigré en Géorgie en 2007?

Pütz: C'était une décision très personnelle. On m'a diagnostiqué un cancer à un stade avancé en 2006. Mon médecin m'a conseillé de vendre mes deux domaines viticoles de la Moselle, je n'avais plus beaucoup de temps à vivre. Et comme ma fille ne voulait pas continuer à gérer les exploitations, c'est exactement ce que j'ai fait. J'étais donc libre et je suis parti pour la Géorgie en suivant la devise "Peu importe où tu meurs, vis quelque chose!.

More related Magazine Articles

Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS