wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Sellerie"Enfin, un vrai bon vin dans le verre à nouveau", a dit laconiquement ma femme lorsque le vin a été versé dans le restaurant et que les premières impressions se sont répandues au nez et en bouche. "J'ai dû être vicieusement abattu ces derniers temps !". En effet, ces deux dernières semaines, j'ai exploré les petits magasins de vin et les épiceries de bord de mer, pas beaucoup plus grandes, où les touristes du bord de mer s'approvisionnent en vin - pour une consommation rapide. Il y a en effet peu de choses vraiment bonnes, mais beaucoup de choses banales, mais grâce à Dieu aussi peu de choses vraiment mauvaises à trouver. Nous sommes, après tout, au milieu d'une région viticole diversifiée, la plus grande de France, où le vin fait partie de la vie quotidienne. Mais la plupart de ces vins sont au mieux locaux et sont difficiles à trouver en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

Ce n'est pas le cas de ce vin du Minervois. Il a longtemps attiré l'attention des "papes du vin" et est donc exporté - mais pas en grandes quantités. Cependant, il n'existe pas de grandes quantités de ce vin indépendant provenant d'un vignoble qui se trouve plutôt "dans la vallée" que sur les hauteurs (ou les pentes) des montagnes adjacentes. Pique-Perlou est un vignoble sur le Canal de Midi. Hachette utilise l'analogie avec les chevaux pour décrire le vin : "...deux caractères forts, la Syrah et le Carignan se combinent. Le résultat est un pur-sang qui sort au grand galop. Un parfum de garigues, de baies rouges et de fruits confits, de la vanille fondue, des tanins bien formés...Le tout se terminant par un trot digne et une évolution amicale qui mène loin" (traduction libre). Ma question : Où mènent-ils, le "trot digne et le développement amical" ?DSC_0059

A un vin qui, malgré son âge (cinq ans), a encore une couleur sombre légèrement violette, développe un grand bouquet et peut développer beaucoup de fruit en fin de bouche, bien qu'il soit un peu gras (alcool 14,5 vol%), développe au nez des arômes de réglisse, de rose des vents et de chocolat noir et rappelle les prunes et un peu de viande séchée en bouche. On dit que ce vin n'a été produit qu'à partir des raisins d'un hectare de vieilles vignes, de sorte qu'il n'en existe que quelques milliers de bouteilles. Et comme pour le prouver, lorsque nous avons voulu commander une deuxième bouteille, le caviste du restaurant nous a dit : "C'est vide !

Related Magazine Articles

Voir tout
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS