wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Les deux derniers millésimes ne pouvaient pas être plus différents. Alors que 2020 a été la troisième année consécutive marquée par des problèmes de sécheresse parfois extrêmes, mais n'a en contrepartie guère souffert de la pression des champignons, 2021 a connu un temps humide jusqu'en été, entraînant en de nombreux endroits des problèmes considérables de mildiou, qui ont provoqué des variations extrêmes des quantités et des qualités de récolte. Quant aux gelées tardives, elles ont surtout touché les régions du sud du Bade en 2021, tandis que la Franconie a été particulièrement touchée en 2020.
Domaine viticole Rudolf Fürst

Seul le mois de septembre sec a sauvé le millésime 2021, du moins là où l'on avait pu résister aux maladies jusque-là. Les conditions calmes, sèches et tendanciellement fraîches de l'automne ont permis dans la plupart des cas de vendanger de manière détendue. On a pu profiter du temps de suspension pour obtenir plus de substance et de rendement aromatique, sans craindre une nouvelle pression des maladies ou une formation trop importante de sucre.

Les résultats des vins de 2021 sont assez hétérogènes, et ce, nous semble-t-il, de manière particulièrement prononcée pour les cépages blancs de Bourgogne. Là où tout va bien, les vins possèdent de la puissance et de l'expression avec un alcool modéré, de la finesse, de la tension et parfois même de la noblesse; à l'autre extrémité, on trouve des vins minces, mats, indifférents, parfois même ternes et amers - et ce, de manière isolée, même chez des domaines qui nous ont habitués à de toutes autres qualités.

2020, quant à lui, présente une longue série d'excellents vins, ce qui s'explique bien sûr aussi par le fait que de nombreuses exploitations ne commercialisent leurs meilleurs vins que tardivement. À l'instar du millésime 2018, la sécheresse a provoqué un phénol prononcé, qui donne toutefois une colonne vertébrale supplémentaire aux vins parfois assez puissants. Dans l'ensemble, 2020 nous semble être le millésime le plus convaincant pour les cépages bourguignons, mais ceux qui aiment les vins minces et frais sont souvent mieux servis par les bons 21. Il faut juste choisir avec soin.

Parmi les bourgognes blancs, nous comptons le pinot blanc, le pinot gris, l'auxerrois et le chardonnay, même si ce dernier n'appartient pas directement à la famille restreinte d'un point de vue génétique. Les pinots noirs vinifiés en blanc font l'objet d'un thème spécifique consacré au pinot noir.

Au total, nous avons dégusté bien plus de 500 vins issus des cépages mentionnés, dont nous présentons ici les meilleurs. De plus, nous avons sélectionné pour vous les vins les plus convaincants à 10 euros. Vous trouverez des liens vers tous les résultats avec des descriptions détaillées des vins ainsi que les producteurs à la fin de chaque palmarès.

Focus: Bourgogne blanc d'Allemagne Bourgogne blanc 2021

Focus: Bourgogne blanc d'Allemagne Pinot blanc 2020