wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Les quelque 4600 hectares de vignobles des Costières de Nîmes se situent pour l'essentiel au nord de la Camargue, sur d'anciens sols alluvionnaires du delta du Rhône constitués de graviers épais de plusieurs mètres. Seule une petite partie s'étend au-delà de la zone de faille près de Nîmes, au-delà des limites de la Camargue, dans les garrigues, où les vignes ne trouvent plus que des sols calcaires lessivés et maigres.
David Z

Jusqu'en 2004, l'appellation "Costières du Gard", qui n'a changé de nom qu'en 1989 et qui était autrefois la plus orientale du Languedoc, était rattachée au Rhône méridional, car les vins correspondaient nettement plus à son style. Plus de 90 pour cent de la production des Costières de Nîmes est constituée de vins rouges et rosés. Les rouges possèdent généralement un caractère plutôt robuste et coriace, mais présentent aussi, au mieux de leur forme, une complexité et une finesse étonnantes, que l'on attendrait plutôt dans des domaines AOC nettement plus célèbres du Rhône méridional. Hormis quelques versions de prestige ambitieuses, les vins sont ici souvent très abordables compte tenu de leur qualité. Cela vaut non seulement pour les rosés, généralement un peu fondus et légèrement chauds, mais aussi et surtout pour les vins blancs, dont la qualité - comme souvent dans le Rhône - est bien plus remarquable que le rôle qu'ils jouent ici en termes de quantité.

More related Magazine Articles

Plus
Plus
Plus
Plus
Plus

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS