wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

La Fédération nationale des producteurs et fabricants de crémant (FNPEC) a publié des chiffres de vente positifs pour l'année en cours lors d'une conférence de presse à Paris. Le marché s'est redressé depuis le début de 2021 et devrait retrouver le niveau de 2019 d'ici la fin de l'année. Les exportations, en particulier, en sont le moteur. Après des ventes record de 90 millions de bouteilles en 2019, les ventes des huit appellations crémant avaient chuté à 75 millions en 2020 en raison de la pandémie de covidés. Les pays d'importation les plus importants pour le Crémant restent la Belgique, les Etats-Unis, l'Italie, la Scandinavie ainsi que l'Allemagne et les Pays-Bas. La part d'exportation varie entre 5 et 50 %, selon l'appellation, avec plus de la moitié du Crémant de Loire exporté, suivi du Crémant de Bourgogne, a-t-il précisé.

"Nous pensons que d'ici la fin de l'année, nous aurons plus ou moins atteint les chiffres de vente au détail de 2019. Pour les exportations, c'est déjà fait et nous devrions même les dépasser d'ici fin 2021", a déclaré à la presse Edouard Cassanet, vice-président de la Fédération Nationale des Producteurs et Élaborateurs de Crémant (FNPEC) et directeur de la cave de Lugny (Saône-et-Loire).

La diminution du volume prévue pour la récolte de 2021 ne devrait pas poser de problème: Les ventes ayant été ralenties en 2020, la disponibilité est garantie sans problème, a-t-il précisé. L'objectif de 100 millions de bouteilles vendues en 2025, fixé lors de l'assemblée générale de 2019, doit être maintenu.

(ru / Source: vitisphère; Photo: Caterina Priesner/Pixabay)

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS