wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Les États-Unis sont le pays qui consomme le plus de vin au monde. Avec une consommation totale (non par habitant) de 33,1 millions d'hectolitres, les États-Unis devancent nettement la France avec 25,2 millions d'hectolitres et l'Italie avec 24,2 millions d'hectolitres. C'est ce que montre l'estimation pour 2021 publiée par l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), qui, avec une consommation totale mondiale de 236 millions d'hl, est supérieure de 0,7% à celle de 2020 et interrompt la tendance à la baisse observée entre 2018 et 2020. Cette hausse s'explique en partie par la réouverture d'hôtels et de restaurants après les lockdowns de Covid. Avec 114 millions d'hl, l'UE a consommé 48 pour cent du vin mondial. Ce chiffre se situe exactement dans la moyenne des dix dernières années. En 2000, ce chiffre était encore de 59 pour cent, la baisse correspond à 20 millions d'hl.

Aux États-Unis, la consommation de vin augmente d'environ cinq pour cent par an depuis 2016, alors qu'en France, elle a diminué d'environ dix pour cent sur la même période. Pour l'Italie, les 24,2 millions d'hl représentent la valeur la plus élevée depuis 2008, tandis que l'Allemagne se place en quatrième position avec 19,8 millions d'hl. La consommation de vin mousseux y a été particulièrement élevée: la demande de champagne a augmenté de 28 pour cent par rapport à 2019, ce qui est remarquable. Avec 13,4 millions d'hectolitres, la consommation de la Grande-Bretagne était supérieure de 3,4 pour cent à la moyenne quinquennale. La Chine occupe la sixième place avec 10,5 millions d'hl, mais la consommation de vin a de nouveau baissé de 15,4 pour cent, après une baisse de 17,4 pour cent entre 2019 et 2020. Les experts de l'OIV attribuent cela aux restrictions d'importation, notamment en provenance d'Australie.
De même, 10,5 millions d'hectolitres ont été consommés en Russie en 2021, dont la moitié par des producteurs de vin locaux. On ne sait pas encore comment la consommation va évoluer en raison des sanctions commerciales consécutives à la guerre en Ukraine. L'OIV constate toutefois que la demande de vins étrangers y reste élevée.

En Espagne, la consommation a atteint 10,5 millions d'hectolitres, soit le niveau d'avant la pandémie de Covid 19. L'Argentine est le neuvième pays consommateur de vin avec 8,4 millions d'hectolitres, ce qui représente une chute de 11 %, probablement due aux problèmes économiques et à la dévaluation de la monnaie. L'Australie arrive en dixième position avec 5,9 millions d'hl, soit 7,9 pour cent de plus que la moyenne quinquennale. Contrairement à l'évolution dans de nombreux autres pays, la proportion de consommateurs réguliers de vin y a augmenté d'un tiers chez les 25-44 ans, alors qu'elle a baissé de 7 pour cent chez les plus de 55 ans.

Selon la Statisik, 2,6 millions d'hl de vin ont été consommés en Suisse (moins 1 pour cent) et 2,4 millions d'hl en Autriche (plus 2,3 pour cent).

(al / source: OIV; photo: 123rf)

En savoir plus sur le sujet:
Les consommateurs de vin sont de plus en plus âgés

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS