wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Dans de nombreuses régions d'Allemagne, la récolte de vin s'est avérée meilleure que ce qui avait été prévu pendant l'été sec. Comme le fait savoir l'Institut allemand du vin (DWI), les estimations actuelles de la récolte nationale s'élèvent à environ neuf millions d'hectolitres. Cela correspondrait à une augmentation de deux pour cent par rapport à la moyenne décennale et de six pour cent par rapport à l'année précédente.

Selon le DWI, ce sont surtout les précipitations de septembre qui ont contribué à l'augmentation des rendements. Elles ont permis aux raisins mûrs de se gonfler une fois de plus après un été extrêmement sec. Mais la pluie a également constitué un défi pour les exploitations et a souvent nécessité des sélections supplémentaires dans le vignoble.

Dans les treize régions viticoles allemandes, les rendements estimés auraient été très différents selon la répartition des précipitations, le niveau des cépages et la nature des sols. Des quantités nettement plus importantes que la moyenne à long terme ont par exemple été récoltées dans la Saale-Unstrut. L'augmentation y est tout de même de 23 pour cent. Sur l'Ahr et dans le pays de Bade, les récoltes attendues sont supérieures de 13 pour cent au rendement moyen. Dans la plupart des autres régions, les prévisions d'augmentation des rendements se situent toutefois dans la partie inférieure de la plage à un chiffre. Les viticulteurs de Hesse Rhénane (-2 pour cent) et de la Moselle (-7 pour cent) ont récolté moins que la moyenne.

Selon le DWI, les précipitations de septembre ont également permis aux cépages à maturation tardive, comme le riesling, de conserver des teneurs en sucre modérées dans les raisins malgré la chaleur de l'été. Ainsi, les jeunes vins seraient plus minces et plus harmonieux que lors des années chaudes précédentes.

Parmi les gagnants du millésime 2022, le DWI compte les vins rouges, car les raisins rouges auraient le plus profité de l'été le plus ensoleillé depuis le début des relevés météorologiques. Les viticulteurs s'attendent donc à des vins rouges très colorés et fruités avec des tanins souples.

(uka / source: Deutsches Weininstitut - photo: DWI)

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS