wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

sacre-coeur-charlotte-zL'appellation Saint-Chinian a tendance à être sous-estimée: d'une part, parce qu'elle est proche (à l'ouest) de l'appellation Faugères, plus petite mais bien plus connue, et d'autre part, à l'est, parce qu'elle est éclipsée par la grande zone de production des Corbières, qui s'étend presque jusqu'à la frontière espagnole. D'autre part - et c'est probablement déterminant - l'appellation est divisée en deux parties en termes de terroir: la partie nord est dominée par des sols ardoisiers (comme à Faugères), tandis que la partie sud (plus proche de la mer) est dominée par des sols argilo-calcaires, ce qui donne naturellement des vins très différents. En outre, les meilleurs vins (du moins les plus connus) proviennent probablement des deux sous-appellations Saint-Chinian Berlou et Saint-Chinian Roquebrun. Une confusion que seuls les connaisseurs des appellations du Languedoc peuvent démêler.

Je ne connaissais pas la Cuvée Charlotte du Domaine du Sacré Coeur jusqu'à maintenant. J'ai appris à le connaître hier, dans mon restaurant local préféré, sur la recommandation de la propriétaire, que je considère comme ayant une bonne connaissance du vin. En tout cas, leur carte des vins comprend quelques-uns des domaines de la région dont les vins font partie de mes "favoris" (et dont j'ai rendu compte ici à plusieurs reprises).chinian07

Je voulais apprendre à connaître quelque chose de nouveau ce soir-là, quelque chose qui n'appartient pas nécessairement au cercle des "suspects habituels". Et c'est ainsi que j'ai découvert Charlotte, la cuvée de Saint-Chinian - tout à fait ouverte aux nouvelles expériences, tout à fait disposée à laisser derrière elle ce qui est familier et à découvrir quelque chose de nouveau. Ce qu'elle a proposé n'était pas nouveau: l'assemblage languedocien habituel de Grenache, Mourvèdre, Syrah et Carignan, que je connais bien (et que j'aime aussi beaucoup!). Mais ce qui m'a paru différent ici, différent de beaucoup (de la plupart?) des vins du Languedoc, c'est la puissance et la variété des saveurs, l'unicité de l'image gustative. Ce n'est pas seulement l'un des nombreux bons vins de la région, il est étonnamment indépendant, étonnamment plein de caractère, accessible, malgré beaucoup de tanins et d'acidité, pas du tout un sauvage, mais pas non plus un flatteur, comme le sont beaucoup de vins du sud de la France qui mettent l'accent sur la syrah.

Je pense que cela est dû à la prédominance (ou à une proportion considérable) du Carignan, un cépage qui est de plus en plus supplanté par des cépages plus agréables ou utilisé de manière trop intensive pour des vins de masse sans importance, comme on en a fait pendant longtemps dans le sud de la France. Ici - il me semble - on a renoncé aux hauts rendements (vendange en vert) ou/et on pourrait se rabattre sur de très vieilles vignes. Dans tous les cas, on perçoit les arômes très particuliers de prune et encore plus de violette, qui sont par ailleurs si souvent " lavés " dans les assemblages. Pour moi, c'est une grande expérience (pas entièrement nouvelle).

Related Magazine Articles

Voir tout
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus
Plus

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS